-12 éléments favorables à l'élimination du tissu adipeux

Si vous incorporez à votre régime alimentaire quotidien ces douzes éléments favorables à l'élimination de tissu adipeux, votre changement sera probablement une transformation radicale !

 

Ces produits se trouvent à la vente dans les magasins BIO ou les PHARMACIES

 

1/ Caféine

Exhaustivement étudiée et très connue pour sa capacité d'augmenter l'utilisation de la graisse corporelle comme source d'énergie. Une fois dans la circulation sanguine, la caféine favorise la libération d'acides gras de réserve afin de subvenir aux besoins en énergie de l'organisme, préservant ainsi les stocks de glycogène.

En même temps, la caféine semble élever légèrement la température basale, ce qui se traduit par une plus grande combustion de calories à longueur de journée.

La caféine est aussi un doux diurétique et un stimulant du système nerveux central. Elle est en fait si efficace qu'actuellement elle fait partie des substances dopantes quand on la décèle dans le sang en quantités relativement élevées.

La source principale de caféine est le GUARANA, une plante tropicale.

 

2/ Citrus Aurantium

Le citrus aurantium est une agrume employée dans la conservation d'aliments et comme aromate et, depuis des siècles, comme élément aux propriétés curatives dans la médecine traditionnelle orientale, notamment celle de la Chine. On en obtient la synéphrine, une substance aux propriétés uniques, car c'est un stimulant sélectif des récepteurs adrénergiques bêta-3, qui n'affecte pas d'autres récepteurs, comme les alpha-1 et 2 et les bêta-1 et 2.

Il existe d'autres stimulants, comme l'éphédrine, un alcaloïde végétal que l'on emploi depuis longtemps pour activer la perte de graisse, mais ses nombreux effets secondaires -dont des crises de tachycardies fréquentes- poussent à ne pas utiliser ce produit. L'éphédrine a provoqué l'arrêt cardiaque de plusieurs personnes.

Au contraire, la synéphrine provoque la libération d'adrénaline et noradrénaline, lesquelles mettent en branle exclusivement les sites récepteurs bêta-3, responsables directs de la lipolyse dans dans les mitochondries des cellules grasses. De là, outre le fait de ne comporter aucun risque pour la santé en éliminant du tissu adipeux, le citrus aurantium contribue à préserver la masse maigre.

 

3/ Acide hydroxycitrique (HCA)

Il est fondamental pour éliminer de la graisse sans perdre du muscle. Extrait du fruit de la GARCINIA CAMBOGIA, on compte parmi ses propriétés principales celle d'inhiber l'activité de l'enzyme ATP citrate lyase, laquelle est la responsable de la transformation des hydrates de carbone ou glucose en surplus en acides gras, c'est à dire en tissu adipeux.

 

4/ Coleus forskohlii (plante originaire de l'Inde de la famille des Labiées)

Le coleus forskohlii est un des composants clé de cet ergoceutique. On obtient de cette plante un agent appelé forskohline qui semble contribuer à augmenter la masse corporelle maigre tout en accélérant la perte de tissu adipeux, selon les recherches les plus récentes sur des humains.

Il parait que la forskohline exerce ses effets par la mise à contribution de l'enzyme adénylcyclase, laquelle augmente la production de monophosphate cyclique d'adénosyne (cAMP).

Les hommes de science considèrent que la prise de poids maigre observée par l'administration de forskohline est due à la production accrue de cAMP, car plusieurs études confirment que ce dernier favorise l'absorption des nutriments pour leur incorporation au tissu musculaire.

 

5/ Thé vert

Le thé vert contient de nombreux agents, dont des catéchines et des polyphénols aux propriétés thermogènes qui renforcent et prolongent la production de chaleur et la lipolyse.

 

6/ Naringine (amertume dans le pamplemousse)

Encore une agrume dont la recherche révèle qu'elle augmente et prolonge les effets de la caféine et d'autres méthylxantines, c'est à dire actions thermogènes.

 

7/ Dent-de-lion (pissenlit)

l'ergoceutique cité apporte aussi un extrait de la plante scientifiquement connue sous la dénomination taraxacum officinalis, mais populairement comme dent-de-lion ou pissenlit.

Outre le fait d'être un diurétique d'une grande efficacité qui élimine l'eau de rétention, le pissenlit présente une très haute teneur en potassium, un minéral que l'on élimine avec l'emploi de diurétiques chimiques, mais que l'on préserve grâce à ce végétal.

 

8/ Gymnéma sauvage

Plante aux caractéristiques uniques et connue depuis peu, la gymnéma sauvage a des propriétés exceptionnelles, bien qu'on n'aie pas réussi à les expliquer toutes jusqu'à présent.

Par exemple, elle annule le goût du sucre pendant plusieurs heures après son ingestion, faisant ainsi disparaître les fringales de douceurs que l'on expérimente souvent en phase de diète.

Elle semble par ailleurs intervenir dans le métabolisme du glucose et empêcher les pics d'insuline menant au stockage de graisse corporelle.

 

9/ L-tyrosine

La L-tyrosine est un acide aminé précurseur direct à la mélanine et la thyroxine, une hormone thy aussi bien que l'adrénaline et la noradrénaline.

Elle favorise les fonctions de la thyroïde. La L-tyrosine est nécessaire dans la production des neurotransmetteurs comprenant l'épinéphrine, la nopépinéphrine et la dopamine. La L-tyrosine semble également avoir un effet simulatoire doux sur le système nerveux central. Les personnes présentant une insuffisance de thyroxine ont des symptômes comprenant le gain de poids excessif.

La L-tyrosine s'est avérée pour aider aux niveaux de la linéarisation thyroïdienne, à l'humeur accrue, à la concentration et à la productivité. Elle est employée pour  traiter des conditions comprenant le désordre mental, la dépression ou le manque d'humeur, les faibles capacités de faire face aux problèmes, la fatigue, le manque total de libido et un pauvre métabolisme.

Elle améliore également la résistance à l'effort, le stress et est efficace comme suppresseur d'appétit.

La L-tyrosine prise correctement, peut aider une glande thyroïdienne lente et aider les personnes à la diète à perdre l'excès de poids, les kilos non désirés.

 

10/ Varech (kelp)

Le varech est une variété d'algues d'eaux froides et profondes des mers du Nord, particulièrement riche en iode, un minéral qui, avec la tyrosine, est essentiel pour la production des hormones T4 et T3 par la thyroïde.

 

11/ Lysinate de cuivre

Partie intégrante de nombreuses enzymes, le lysinate de cuivre -un minéral chélaté à un acide aminé- concourt au bon fonctionnement de la thyroïde, ce qui est indispensable pour maintenir un bon rythme de resynthèse protéinique et pour la correcte combustion des calories. Il est également nécessaire pour la production de noradrénaline, source d'énergie.

 

12/ Picolinate de chrome

Très réputé parmi les sportifs grâce aux nombreuses études qui révèlent qu'il intervient dans la gestion du métabolisme du glucose, il agit également comme lipolytique, car il augmente l'efficacité de l'insuline, ce qui comporte une moindre sécrétion de celle-ci et une minimisation de la lipogénèse.

On a aussi démontré qu'il augmente l'affinité entre insuline et les cellules musculaires, tout en diminuant celles des cellules grasses, ce qui signifie qu'il contribue à réduire le tissu gras et à augmenter, ou du moins maintenir, le maigre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×