Musculation du coeur: 25 faits et astuces pour vous encourager à solliciter votre palpitant

Aucun organe de notre corps n'a autant été célébré que le coeur.

La littérature, la religion et la culture pop le désignent comme la clé qui nous permet d'accéder à des vérités profondes sur l'être humain. On l'offre, on le refuse, on l'épanche; le chagrin le crève, la douleur le fend, la joie le remplit. Et pendant tout ce temps, il bat, transportant du sang oxygéné dans tout le corps, adaptant son rythme au calme ou à l'agitation des circonstances. Pourtant, nous continuons de le négliger. Nous travaillons les jambes, les bras, le dos et les fessiers, mais nous pensons rarement à exercer le muscle le plus important de tous.

Résultat, les maladies cardiaques continuent d'être la première cause de mortalité dans notre pays, chez les hommes comme chez les femmes.

Heureusement, le sport peut non seulement réduire les risques, mais fait régresser les effets négatifs des années d'inactivité. " Le coeur est un organe, mais c'est aussi un muscle et l'exercice lui est bénéfique comme il est bénéfique aux autres muscles".

C'est pour cette raison que les sportifs ont un rythme cardiaque plus lent. Grâce à l'entraînement, leur coeur est plus robuste, leur fréquence cardiaque plus basse et il leur faut moins de pulsations pour véhiculer la même quantité de sang dans le corps.

Néanmoins, toutes les formes d'exercices ne sont pas égales. pour optimiser l'amélioration des performances, le coeur a besoin d'un entraînement cardio-vasculaire (ou aérobie) qui augmente la capacité du corps à transporter l'oxygène et à l'utiliser. La course, la marche, la natation, le vélo sont des exemples d'activités aérobies.

Vous avez délaissé ce type d'entraînement ?

Ne vous inquiétez pas !

Il n'est pas nécessaire de vous y mettre à fond pour en recueillir les bienfaits. choisissez une activité qui vous plaît, commencez en douceur et soyez régulier. A mesure que votre endurance s'améliorera, il conviendra d'augmenter l'intensité et la durée de l'effort. En outre, en fortifiant votre coeur, vous vivrez probablement plus longtemps.

Peut-être cela vous laissera le temps de sonder les mystères du coeur ?

1/ Que signifie aérobie ?

Quand le coeur et les poumons peuvent répondre aux besoins des muscles en oxygène induits par la marche, le jogging et la course à pied (sans sprints), l'exercice réalisé est de type aérobie. On peut réaliser ces activités relativement confortablement parce que l'appareil cardio-vasculaire est en mesure d'assurer un apport constant d'oxygène aux muscles.

2/ Quand l'effort va au-delà du seuil aérobie.

On entre dans la zone anaérobie où le coeur et les poumons ne parviennent pas à satisfaire la demande en oxygène, par exemple quand on passe d'une course en petites foulées à un sprint. En cas d'effort anaérobie, au lieu d'utiliser de l'oxygène pour brûler de l'énergie (fournie par le glucose et les graisses), les muscles ont recours essentiellement à des formes d'énergie rapide stockées dans les fibres musculaires. Comme ces stocks s'épuisent vite, un effort réalisé en anaérobie (comme le sprint) est de courte durée.

3/ Les grands sportifs s'entraînent en anaérobie pour améliorer leur endurance cardio-vasculaire et leur performance.

Pour avoir une meilleure condition physique, il faut obliger le corps à aller un peu au-delà de ce qu'il a l'habitude de faire. Le travail en anaérobie peut être pratiqué de façon intermittente au cours d'un entrainement aérobie pour pousser ou surcharger l'appareil cardio-vasculaire. Ces intervalles d'entraînement anaérobie peuvent augmenter la capacité aérobie et l'activité d'endurance semblera alors plus facile. On pense que ce type de cardio-training accentue aussi l'oxydation des graisses.

4/ Considérez le temps consacré aux activités aérobies comme un investissement pour votre coeur.

Il faut accumuler au moins 30 minutes d'entraînement aérobie 3 à 4 fois par semaine pour développer votre capital santé. De petits versements finissent par produire des intérêts conséquents. Cinq minutes pour aller à l'épicerie à pied, 15 minutes de ménage poussé et 10 minutes de marche à pied rapide avant le travail, tout cela compte.

5/ Contrairement à ce que l'on croit généralement, transpirer n'indique pas forcément que ce que vous faites est bon pour votre coeur !

Si l'on fait de l'exercice de façon progressive, il n'est pas nécessaire d'être en nage pour recueillir les bienfaits d'une augmentation de la circulation sanguine et d'un renforcement du muscle cardiaque.

6/ Les pratiquants de musculation doivent entraîner leur coeur comme tout le monde !

Malgré leur désir d'avoir un physique phénoménal. L'astuce est de procéder de manière à ne pas brûler la masse musculaire qui leur a coûté tant d'efforts. C'est là qu'intervient la nutrition. Une consommation abondante de glucides et de protéines leur permettra de conserver leurs acquis musculaires et aussi d'exercer leur coeur en mode aérobie.

7/ Les muscles que l'on voit ne sont pas les seuls auxquels le sport profite !

Les artères sont aussi des muscles. Ces travailleurs invisibles se contractent et se relâchent pour détourner le sang de zone moins importantes et l'orienter vers les régions qui en ont un grand besoin (par exemple : au cours de l'effort, la masse sanguine est dérivée des organes digestifs afin de permettre un plus gros afflux vers les muscles en activité). L'effort aérobie améliore leur tonicité et cet effet se répercute sur tout l'appareil circulatoire.

8/ Vous pensez qu'allumer un cigare ou une cigarette est "cool" ?

Pas pour le coeur ! La nicotine, le goudron, et le monoxyde de carbone accélèrent le rythme cardiaque et le perturbent. Ils provoquent aussi une constriction des artères. Le coeur est donc obligé de travailler plus dur. La fumée de cigarette épaissit également le sang, diminue le temps de coagulation et contribue au développement de plaques d'athérome. Si le danger pour les poumons ne suffit pas pour vous inciter à dire non au tabac, peut-être que les risques pour le coeur vous convaincront.

9/ Les graisses saturées élèvent le taux de cholestérol sanguin !

Ce qui peut aggraver le risque de maladies coronariennes. Privilégiez les aliments contenant peu de graisses saturées.

10/ Un entraînement régulier protège le coeur contre les maladies !

Parce qu'il brûle des calories, permet de contrôler le taux de cholestérol et le diabète et pourrait abaisser la tension artérielle.

11/ Les personnes qui brûlent 500 à 3500 calories par semaine,

Par le biais d'une activité professionnelle ou sportive peuvent s'attendre à vivre plus longtemps que les adeptes du canapé-télé.

12/ Cardio ? Pas seulement.

Pour fortifier le coeur, l'exercice doit être cardio-vasculaire. Si on ne prend pas en compte l'action vasculaire, on oublie tout le réseau tout le réseau de capillaires qui transportent le sang et l'oxygène dans le corps.

13/ Entraînez-vous dans votre zone de fréquence cardiaque.

Quand l'effort se situe dans la zone cible, les bénéfices sont optimaux pour l'appareil cardio-vasculaire. Pour calculer votre fréquence cardiaque d'entraînement (nombre de pulsations par minute), retranchez votre âge à 220. Multipliez ce chiffre par 0,5 pour obtenir la valeur inférieure et par 0,75 pour avoir la valeur supérieure. Pour prendre votre poul, placez l'extrémité de l'index et du majeur de la main droite sur le poignet gauche, entre l'os et le tendon du côté du pouce (paume de la main vers le haut). Utilisez une montre avec trotteuse et commencez à comptez quand la petite aiguille est sur 12. comptez les battements pendant 10 secondes, puis multipliez par 6.

14/ Certaines personnes font trop de cardio-training.

Parmi les signes indiquant qu'un arrêt de l'entraînement est nécessaire, citons les difficultés à respirer (pas simplement un essoufflement), l'incapacité à respirer de nouveau normalement peu après la cessation de l'activité, et une douleur aux extrémités ou dans la poitrine. Il est impératif de tenir compte de toute constriction ressentie dans la poitrine au cours de l'effort. C'est le signal qu'il faut consulter un cardiologue !

15/ Le coeur doit être exercé régulièrement

Et non pas à outrance le week-end. Comme tout muscle, il devient conditionné par une activité régulière au fil du temps. Un effort soudain et intense faisant suite à plusieurs jours d'inactivité augmente le risque de stress cardiaque.

16/ Soyez à l'écoute de votre corps !

Un des buts majeurs de l'entraînement cardio-vasculaire est de solliciter fortement l'appareil circulatoire. Choisissez une activité rythmique ou répétitive agréable et augmentez sa durée et son intensité à mesure que votre endurance s'améliore. Votre corps est votre meilleur allié. Soyez à l'écoute. S'il vous dit de ralentir, ralentissez. Si vous sentez que votre entraînement n'a pas d'effet, c'est le signe que vous devriez augmenter l'intensité lors de la prochaine séance.

17/ Les personnes ayant trop de graisses.

Les personnes ayant trop de graisse sont davantage susceptibles d'être atteintes de maladies cardiaques même si elles ne présentent pas d'autres facteurs de risque.

18/ Voici comment calculer votre risque de maladie coronarienne.

Si vous êtes un homme, voyez si le rapport taille-hanches est supérieur à 1:0. Cela veut dire que votre de taille ne devrait pas dépasser votre tour de hanches, sinon votre risque de maladie coronarienne est nettement augmenté. Pour une femme, le rapport taille-hanches devrait être de 0:8 ou moins : autrement dit, le tour de taille ne devrait pas excéder 80% du tour de hanches.

19/ les maladies coronariennes.

Les maladies coronariennes sont liées à un rétrécissement anormal des artères pouvant provoquer une angine de poitrine et non pas une crise cardiaque.

20/ L'angine de poitrine se manifeste par une douleur thoracique consécutive à une mauvaise irrigation du coeur.

Un effort soudain, comme courir pour prendre un autobus ou une émotion violente, peut déclencher une crise. L'angine de poitrine survient quand la circulation sanguine ne peut faire face à l'augmentation nécessaire du débit cardiaque. En cas de complication de l'angine de poitrine, il peut y avoir infarctus du myocarde.

21/ Battements moyens du coeur dans une journée.

Un coeur moyen bat 100 000 fois par jour et pompe environ 7570 litres de sang par jour.

22/ Des impulsions électriques font battre les quatre cavités du coeur selon une séquence définie.

Ces signaux électriques ont pour origine un groupe de cellules très spécialisées dans l'oreillette droite, une des deux cavité supérieures du coeur. Les émotions et les hormones agissent sur la fréquence de ces impulsions.

23/ Vous voulez établir votre propre programme d'entretien du coeur ?

Visitez des sites comme www.fedecardio.com ou continuez à suivre la progression de ce site.

24/ Ne vous goinfrez pas à table !

Les chercheurs ont constaté que faire un gros repas peut déclencher une crise cardiaque. Les hormones libérées lors de l'absorption et de la digestion des aliments peuvent accélérer le rythme cardiaque et élever la pression artérielle, d'où une surcharge cardiaque.

25/ Une activitée intense modérée.

Une activité intense modérée offre les effets les plus salutaires sur l'appareil cardio-vasculaire. Que ce soit dans le cadre d'un programme formel d'entraînement ou d'activités de loisirs, il a été établi que ce type de dépense physique est particulièrement bénéfique pour les personnes sédentaires devenant modérément actives.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site